L'estuaire de la Somme a un avenir: osons agir

   L'avenir de l'estuaire de la Somme, la "baie de Somme", est l'enjeu capital, et à très court terme, de la Picardie maritime. L'ensablement dont il est victime a déjà ruiné la quasi totalité de l'économie maritime et portuaire. L'actuelle progression de ce comblement lui sera fatale, le transformera en une vaste étendue de sable et d'herbus. Qu'en sera-t-il alors de son économie presque uniquement fondée sur le tourisme?

   Il est possible pourtant de contrer cet ensablement. Des observateurs ont longtemps contesté le caractère inéluctable du comblement de l'estuaire. Depuis quatre ans, ce site présente, via internet, les raisons de l'ensablement, ses conséquences passées, et à venir, des solutions pour le contrer. Des conférences, des réunions de travail, des colloques se sont tenus tout au long de ces années.

   Tout ce travail a permis qu'apparaissent des informations nouvelles, des innovations techniques, que soient effectuées des expérimentations. Tout atteste la possibilité et la nécessité d'agir pour lutter contre le comblement de l'estuaire de la Somme. Il fallait présenter ces possibilités, faire le point sur ces informations, et le texte joint les expose (onglet suivant).

   Agir contre l'ensablement est même créateur d'activités économiques et d'emplois, favorable à la nature, indispensable pour les générations à venir. Agir contre l'ensablement est possible, cela devient donc nécessaire, c'est urgent.

   Le site voulait ouvrir le débat, informer. C'est fait. Il faut maintenant oser agir, et c'est l'affaire de tous: des responsables en poste, bien sûr; de chacun, aussi, en s'informant, en soutenant cette démarche, en signant la pétition. Nous le pouvons. Notre avenir commun  est en jeu, cela ne se délègue pas.

Jacques Gravend

journaliste

mai 2014

L’ensablement de la baie de Somme n’est pas fatal : il faut agir et c’est possible

   Le dragage de la baie de Somme, depuis la mer, peut inverser l’ensablement de la baie, lui rendre ses capacités de plaine maritime, de nourricerie, ses étranges cieux où se confondent la terre, la mer et le ciel. Le dragage est réaliste, techniquement possible, économiquement nécessaire

   Petit à petit, de plus en plus vite, la baie de Somme s’enfonce dans le sable. La faute à qui ? à l’homme, bien sûr. Dans sa folie de maîtriser la nature, il aménage sans réfléchir, et bientôt se trouve submergé de sa propre sottise.

   Mesurons les dégâts, connaissons en les origines, évaluons les pertes encore à venir, surtout agissons parce que c’est possible.

   La baie de Somme n’est qu’un tout petit endroit à la surface de la Terre, mais son ensablement signifie déjà

une rupture d’un des tout premiers maillons de la chaîne alimentaire, le refus d’une des ressources en protéines pour l’être humain ;

le renoncement à un passé qui a inspiré peintres et poètes ;

l’ignorance d’une culture marine et maritime vieille de milliers d’années.

   Ne refusons pas un futur créateur d’emplois, de richesses économiques, un trait d’union entre une histoire riche et un avenir possible.

   Réagir est possible : des dizaines, des centaines, des milliers de signatures peuvent amener à créer ce rapport de forces entraînant les pouvoirs publics à agir.

   Agissons, écrivons, multiplions la chaîne. Ce qui se passera en baie de Somme doit servir d’exemple à d’autres, dans des situations analogues. Les générations à venir nous le demandent.

  

Jacques Gravend

journaliste

Saint-Valery-sur-Somme, juillet 2010

Inscrivez ce site dans vos liens, faites en part à vos proches et amis.

Imprimez et diffusez l'affichette à télécharger

imprimez_et_diffusez_cette_affichette.pd
Document Adobe Acrobat 4.4 MB